Assurance RC pro pour VTC

Avantages du comparateur d'assurance RC pro

Simple

Rapide

Gratuit

Indépendant

Avis clients

★★★★★
Jean-Luc, 42 ans de Montpellier

"Je suis avocat et j'ai via ce site trouvé une assurance RC pro à un tarif avantageux. Merci pour le service efficace!"

★★★★★
Thérèse, 51 ans de Annecy

"Je suis médecin généraliste et n'étant pas satisfaite de mon précédent contrat d'assurance RC pro, j'ai utilisé le comparateur de ce site pour dénicher une nouvelle offre. je dois dire que le rapport qualité/tarif de ce nouveau contrat est très intéressant. Je recommande!"

★★★★
Jonas, 28 ans de Paris

"Une fois le formulaire rempli, j'ai été très rapidement contacté par un expert et nous avons ensemble évalué les meilleures offres d'assurance RC pro pour professionnels du web. Je conseille aux personnes ne sachant pas quel contrat est le plus adapté à leur situation de faire appel aux services de ce site"

Comparateur assurance RC pro VTCUn VTC ou Véhicule de transport avec chauffeur se différencie du Taxi bien que les services offerts soient similaires. Pour faire appel à un VTC, il faut aller sur des plateformes Internet vous proposant ce service. Cela ne se limite pas à la forme mais aux convenances.

En effet la règlementation n’est pas la même pour les taxis et les VTC.
Un VTC bénéficie d’une règlementation plus légère mais il se distingue par la catégorie du véhicule. Si un taxi a le libre arbitre pour choisir sa voiture, le VTC doit se doter d’un modèle de luxe, c’est-à-dire que le modèle de voiture :

  • doit être doté d'une puissance d'au moins 120 chevaux,
  • doit comporter 4 à 9 places,
  • avoir moins de 6 ans
  • et offrir des aménagements intérieurs de confort et de standing
  • la longueur du véhicule doit être également supérieure à 4,5 mètres.

Un VTC doit obtenir sa licence auprès d’Atout France s’il prend le statut d’indépendant. Il sera inscrit au registre des exploitants de VTC pour une immatriculation valable trois ans renouvelable. Le prix de la licence est alors de 100€ pour les frais de dossier.

Le VTC peut également intégrer une société déjà immatriculée, ce qui est moins cher puisqu’il ne débourse rien et le processus sera plus rapide. Cependant le VTC devra justifier d’un permis de conduire de plus de trois ans et d’une attestation d’aptitude physique délivrée par le préfet, ainsi qu’une formation aux premiers secours.

Si le futur chauffeur se lance dans l’aventure sans expérience précédente, alors il devra prendre 250 heures de formation professionnelle qui lui permettront d’obtenir sa carte professionnelle délivrée par le préfet pour exercer son activité.

VTC : Une profession en plein essor

Si pour obtenir la licence de taxi, il faut être patient et passer un examen compliqué, que certains mettent 15 ans à devenir chauffeur et que cette fameuse licence peut monter jusqu’à quelques 350 000€, une alternative se pose : chauffeur de véhicule de transport. La concurrence peut cependant paraître déloyale, notamment avec l’Ubérisation du transport.

Le VTC ne peut néanmoins pas jouer le taxi. Il ne peut pas pendre ses clients sur la voie publique, il doit être réservé. Le conducteur doit justifier d’une réservation préalable (support papier ou électronique). Il peut en cas d’exception stationner une heure maximum à l’aéroport ou près d’une gare (à l’intérieur ou aux abords) s’il peut prouver la réservation d’un client.

Quelle assurance RC pro pour VTC : assurance responsabilité civile circulation et exploitation

L'assurance RC pro est obligatoire pour les VTC. Elle couvre les dégâts matériels causés au véhicule et les dommages aux personnes transportées. De façon préventive, le chauffeur peut souscrire une garantie de perte d’exploitation pour toucher des indemnités si le véhicule est abîmé, lui empêchant de pratiquer son activité pendant un temps.

Le VTC doit être également couvert par son assurance responsabilité civile circulation et exploitation. Elle présente la même couverture dégâts matériels et dommages aux personnes transportées mais le VTC va être en plus couvert pour les dégâts causés aux clients en dehors du véhicule et notamment à leurs biens matériels comme la dégradation des bagages lors du dépôt, etc…Pour résumer, 2 assurances sont obligatoires pour les VTC :

Le coût d’une assurance pour un VTC comprenant les dommages tous accidents et la responsabilité civile professionnelle est d’environ de 3000€/an.

Garantie de base et extension de garantie

La RC pro de base comporte les garanties suivantes. Bien sûr les conditions de certains contrats peuvent varier, il faut donc être attentif aux différentes clauses.

  • responsabilité civile circulation (obligatoire) ;
  • défense et recours suite à un accident ;
  • assistance ;
  • bris des glaces ;
  • vol et incendie ;
  • dommages tous accidents ;
  • assurance du conducteur du VTC (fortement conseillée) ;
  • garantie des accessoires et objets personnels, etc.

Certaines garanties optionnelles peuvent être également très utiles en cas d’accrochage et de l’indisposition du véhicule à reprendre la route. Les garanties optionnelles sont les suivantes :

  • prise en charge des stages de récupération de points du permis de conduire ;
  • garantie des dommages subis par les bagages et objets transportés ;
  • indemnité d'immobilisation du véhicule suite à un accident ou mise à disposition véhicule de remplacement ;
  • indemnisation dans la limite de la valeur à neuf (pour les véhicules de moins de deux ans) ;
  • indemnisation des pertes financières subies (pour les véhicules achetés en crédit-bail, location longue durée ou location avec option d'achat) ;
  • garantie de la responsabilité civile d'une remorque de plus de 750 kg ; avec extension possible à ses dommages par accident, et à son contenu, etc.

Bon à savoir

Il est indispensable pour les chauffeurs de VTC de respecter la loi Thévenoud car en cas de non-respect, les conséquences peuvent être lourdes comme 15 000€ d’amende, 1 an de prison, une suspension de 5 ans du permis de conduire et la saisie des voitures.